vendredi 5 août 2011

Les boîtes à secret japonaises

Variantes vous invite à découvrir les fascinantes boîtes à secret originaires du Japon : les « Himitsu-Bako ».


En plus d'être un bel objet d’artisanat traditionnel, la boîte à secret a la particularité de fonctionner comme un casse-tête. Pour l’ouvrir, vous devez déplacer plusieurs pièces mobiles dans un ordre précis : une unique combinaison de mouvements permet d’avoir accès à son contenu. 

Les boîtes dotées d’un système d’ouverture secret existent dans de nombreuses cultures à travers le monde : on en trouve en Turquie, au Maroc, en Pologne, au Vietnam, au Costa Rica, etc. mais les Himitsu-Bako japonaises sont particulièrement prisées, non seulement pour leur dispositif de verrouillage très ingénieux mais pour le raffinement de leur décoration. 

Initialement créées pour cacher de l’argent, des bijoux ou des messages secrets, notamment par les Samurais en voyage, les premières Himitsu-Bako datent des années 1870. Les secrets de fabrication de ces boîtes sont transmis de maître à apprenti artisan depuis trois générations. Elles conjuguent deux savoir-faire étonnants : la menuiserie des boîtes à ouverture secrète et la marqueterie Yosegi, artisanat traditionnel du village de Hakone, situé à environ une centaine de kilomètres à l'est de Tokyo. 



Les montagnes de Hakone sont réputées pour leur grande variété d’essences de bois, idéale pour produire ces mosaïques fines et précieuses. Les motifs sont réalisés à partir de tiges provenant de différentes essences de bois collées ensemble puis coupées perpendiculairement en fines tranches. On peut obtenir de nombreuses textures et couleurs différentes selon les bois : jaune (mûrier), brun (camphre), pourpre (noyer), bleu (concombre japonais), rouge (cèdre chinois), etc.



Comment choisir sa boîte à secret :

Outre une grande variété de motifs, il existe des boîtes à secret de nombreuses formes différentes : rectangulaires, carrées, hexagonales, sphériques, etc. Certaines d’entre elles s’ouvrent de deux côtés, d’autres renferment des compartiments secrets… 

Ces préférences une fois établies, vous devez prendre en compte les critères de taille et de difficulté :


La taille :
Les tailles des boites sont souvent classées par catégories appelées "sun", unité de mesure traditionnelle japonaise qui désigne la longueur (1 sun est égal à 30.3mm).
1 à 1,5 sun : mini
2 à 3 sun : petite
4 sun : moyenne
5 sun : standard
6 sun : grande
7 sun : très grande


La difficulté :
Quand on achète une boîte à secret, on peut choisir le degré de complexité d'ouverture de la boîte. Cela correspond en fait au nombre total de déplacements à exécuter pour ouvrir la boîte (puis la refermer !)
Certaines pièces de collection réalisées par le légendaire maître artisan Yoshio Okiyama demandent jusqu’à 125 mouvements, mais la plupart des boîtes distribuées dans le commerce en demandent 4 à 66. 

Pour vous faciliter la tâche, les boîtes sont livrées avec une notice explicative des mouvements à effectuer. Attention à ne pas la perdre !

 

Il vous appartient d’évaluer quel degré de complexité vous conviendra le mieux pour votre boîte. Cela dépend beaucoup de l’usage que vous souhaitez en avoir : préférez un grand nombre de mouvements si vous aimez le challenge des casse-tête en général ou si vous voulez y dissimuler un objet à l’abri des curieux. Si sa fonction est purement décorative, le nombre de mouvements importent moins puisqu’il est fortement conseillé de l’exposer en position fermée.

Chaque boîte à secret est une création unique que tous les collectionneurs et les amateurs de casse-tête apprécieront. Maintenant que la boîte à secret n’a plus de secret pour vous, vous n’avez plus qu’à faire votre choix !
 
Variantes vous propose une large sélection de boîtes à secret traditionnelles du Japon. Consultez tous nos modèles disponibles à la vente :  Casse-tête - Boîtes à secret - Boutique Variantes




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire